SIMULATION DE PARLEMENT EUROPEEN à Dijon

Scan1 - copie

Huit élèves (1ère ES-1, 1èreS1, 1ère S2 et TES-1) du Lycée Chevalier d’Eon en Section Européenne ont participé le mardi 15 mars 2016 à une simulation de Parlement Européen à l’Hôtel de Région à Dijon. L’événement a été organisé par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec le Campus de Dijon de Sciences Po Paris, le Rectorat de Dijon, l’antenne dijonnaise d’Europe direct, et avec le soutien de la Commission européenne. Cette simulation organisée dans le cadre du projet « Cultivons l’Europe » a réuni 126 élèves provenant de 14 lycées de Bourgogne.

Scan1 - copie 1Après un accueil chaleureux par leurs hôtes, tous les lycéens participants ont été invités à endosser leurs rôles de parlementaires européens. Pour ce faire, ils avaient reçu  quelques jours auparavant une fiche d’instructions. Chacun d’eux avait été réparti au sein des huit grands groupes politiques qui composent aujourd’hui le Parlement Européen. Vers 10 heures, ils ont été invités à rejoindre la salle des séances.

Afficher l'image d'origine

La session du Parlement a été inaugurée par un discours prononcé par Patrick Ayache (Vice Président de la Région Bourgogne Franche-Comté, en charge des fonds européens et du contrat de plan, du tourisme, des relations internationales). Ensuite Lukas Macek (Directeur du campus européen Europe centrale et orientale de Sciences Po Paris à Dijon) a pris la parole pour rappeler aux lycéens les règles de ce jeu. Il s’agissait de simuler une séance du Parlement Européen pour mieux comprendre son fonctionnement et la façon dont les institutions européennes parviennent ou non à élaborer des décisions communes. Il a terminé son discours en invitant les lycéens à profiter de cette expérience pour s’instruire tout en s’amusant.

Leur première mission a été d’élire le Président du Parlement Européen. Onze candidats se sont  présentés, dont un élève du Lycée Chevalier d’Eon. Chacun avait cinq minutes pour prononcer son allocution devant un auditoire qui a joué pleinement son rôle en applaudissant ou en invectivant les candidats qu’ils soutenaient ou ne soutenaient pas. 

La deuxième mission des lycéens était d’élaborer un projet de résolution du Parlement Européen sur le thème du changement climatique. Chaque élève parlementaire devait travailler au sein de son groupe  politique, mais aussi tenter de convaincre les autres groupes de se rallier à leur position. Chaque groupe parlementaire pouvait proposer des amendements, sachant qu’aucun groupe ne disposait à lui seul d’une majorité. Cela a donné lieu à des tractations entre groupes afin de recueillir un maximum de suffrages. Des compromis ont dû être conclus pour faire avancer le projet de résolution. D’autres groupes avaient pour objectif au contraire d’empêcher le vote du texte ou de le modifier substantiellement. Enfin, vers 15 heures, chaque amendement a été discuté et voté en session. Puis, un texte final ayant vu le jour, celui-ci a été proposé au vote.

Cette journée bien remplie a beaucoup plu aux lycéens du Lycée Chevalier d’Eon. Ils sont repartis enthousiasmés.

On en parle :

  • http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2016/03/15/des-lyceens-bourguignons-se-mettent-dans-la-peau-de-deputes-europeens
  • http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2016/03/16/des-lyceens-a-l-ecole-de-la-democratie-europeenne
  • http://www.europe-franchecomte.fr/#!blank/tphsq